PROFESSEUR DES ÉCOLES

La vraie vie d'un professeur des écoles


Chill ou hardcore, soft skills ou hard skills, bourbier ou opportunité… Dans cette vidéo, Flaminio vous explique plus en détail le métier de professeur des écoles !


Si tu songes à devenir professeur des écoles ou que tu veux simplement en savoir plus sur ce métier, cette vidéo est faite pour toi !


Flaminio raconte que le métier de professeur des écoles est un métier plutôt compliqué. Les journées sont très différentes et il faut être extrêmement patient et bienveillant. Un des enjeux selon lui, c’est de savoir accompagner des élèves qui sont en difficulté ou dans des situations précaires.


Mais Flaminio explique que c’est aussi un métier qui a du sens et que les élèves sont généralement reconnaissant. Il y a un véritable lien qui peut se créer avec les élèves.


Il y a également les vacances qui permettent d’avoir du temps pour préparer ses cours et ralentir le rythme. Les périodes de cours sont donc denses mais les horaires et les semaines de vacances permettent de mieux assurer devant les élèves.


On a demandé à Flaminio si son métier de professeur des écoles était plutôt conforme à l’image qu’il en avait, avant de commencer à enseigner. Il a dit que c’était majoritairement conforme, même s’il y a certaines choses qu’il a réalisé après coup. On pense souvent que les vacances scolaires sont là pour se reposer alors qu’en réalité, il y a énormément de préparation derrière chaque cours. Il ajoute que certes, les professeurs des écoles ont l’avantage de finir assez tôt (8h-16 souvent), mais rester toute la journée devant les élèves, reste beaucoup plus fatiguant qu’il l’imaginait.


Le métier de professeur des écoles nécessite des softs skills mais aussi des hard skills. Flaminio dit qu’il ne suffit pas seulement d’aimer les enfants pour pouvoir être enseignant, il y a tout un travail de pédagogie derrière. Naturellement, il faut savoir être patient, bienveillant, et être à l’écoute des élèves.


Il y a aussi tout un volet de compétences techniques à avoir, il faut se former, se questionner sur la pédagogie, sur la manière d’enseigner puisque selon lui, la façon dont le professeur des écoles va enseigner peut modifier la réception des élèves.


Par ailleurs, l’insertion professionnelle est particulière. Comme c’est un métier de la fonction publique, en général à l’issue du concours, un professeur des écoles va obtenir un CDI directement. Si l’on a le concours dans une académie, on est assuré d’y avoir un poste. Le concours est donc plus ou moins difficile à avoir en fonction de la demande dans votre académie. Mais ce qui est sûr, c’est que toutes les académies recrutent.


Une fois professeur des écoles, les possibilités d’évolutions restent limités. On peut devenir peux devenir maître formateur, enseignant spécialisé ou même directeur d’école. Mais bien sûr, il n’y a pas autant de choix que dans le secteur privé.


C’est un métier à moitié dans l’organisation, à moitié dans l’action. On est sur le terrain, il faut vraiment savoir faire preuve de flexibilité devant les élèves. Mais il y a également une grande part de préparation des cours. C’est un bon juste milieu pour ceux qui aiment être dans l’action, sans l’être tout le temps.


Si ce secteur t’intéresse, on te laisse aller te renseigner sur le concours de professeur !


Tu peux aussi checker la vidéo de Flaminio sur son parcours personnel et sur les réalités de ce métier, ou celle où il lève un peu les tabous sur ce milieu !

Titre ici