PSYCHOMOTRICITE : CONSEILS

Vendredi 30 juillet

La psychomotricité : des conseils ?


 Après nous avoir parlé de son parcours, Marissa nous donne tous conseils pour réussir au mieux dans la psychomotricité.

Être à l'écoute, veillez à ce que chacun garde son champ d’action, et plein d'autres ! On te laisse découvrir tout ça dans cet article (ou dans la vidéo). 


Marissa est étudiante en psychomotricité, après un parcours bien rempli, en passant par la chimie, l'animation jusqu'à psychomotricité, elle a tiré des leçons de toutes ses expériences. Elle nous donne donc tous les conseils qu’elle aurait aimé avoir lorsqu'elle s'est lancée dans ce cursus ! 


Dans la première partie, on vous expliquait en quoi consistait la psychomotricité, les différentes matières étudiées, qui sont très larges, et bien sûr comment se passe l’insertion professionnelle dans ce milieu.  


Pour ceux qui l'aurait raté, voilà un petit rappel la psychomotricité :

C’est une profession de santé, qui se concentre sur la rééducation, et la prévention des personnes ayant des difficultés sur le plan moteur, comportemental, relationnel ou bien émotionnel.

L’avantage de cette filière, c’est que ça reste très large, on travaille avec des personnes de tous âges des enfants aux sénior, il y a la possibilité de travailler dans différents types de structure et surtout, il y a plein d’activités différentes, qui s’adaptent en fonction des besoin du patients.


Marissa conseille lors de sa recherche de formation, de se rendre à des portes ouvertes ou des salons afin de discuter avec des étudiants pour bien comprendre le rôle du psychomotricien.

Aujourd’hui la sélection se fait via dossier par parcousup, mais certaines écoles font aussi passer un entretien, il est donc important de savoir de quoi vous parler. N'hésitez pas à travailler cette épreuve chez vous au préalable afin de mettre toutes vos chances de votre côté ! 


Lors des différents stages que vous allez avoir, vous allez pouvoir commencer à mettre en pratique vos cours, il est donc aussi important de discuter avec vos collègues, vos tuteurs afin de comprendre au mieux quel est votre rôle pour ne pas déborder sur les autres et de bien restez concentré sur son propre champ d’action et de compétences. 


Ces différents stages durant votre cursus vont vous permettre de prendre confiance et de savoir où doivent s'arrêter les demandes des patients et que c’est vous le professionnel et donc que vous savez ce qui est le mieux pour le patient. Savoir dire non à certaines demandes est important ! 


L’un des softs skills principal à avoir c’est la capacité à travailler en équipe, car vous devez travailler avec les familles des patients et également avec le personnel médical.

Il faut un bon relationnel et savoir être à l'écoute des patients.  La créativité est aussi un point important car vous devez être capable de faire faire les bons exercices avec une approche ludique.

L’observation est aussi  importante afin de voir les différents signes renvoyés par les patients, comme les signes de fatigue, perte de concentration.

Tout ça se développer à travers les cours et les stages évidemment. 


N'oubliez pas d'être ouvert d'esprit, chaque patient est différent, certains professionnels interviennent dans des milieux assez compliqués, comme les milieux carcéraux, il faut donc savoir mettre ses préjugés et ses opinions de côté. 


La psychomotricité fait partie du monde médical, et ce n’est pas facile, il est important d'être conscient que vous êtes confronté au handicap, à des personnes en gériatrie ou en néonatalité. Il faut savoir être patient et considérer des petites progressions comme des victoires pour vous et pour le patient. 


Si la psychomotricité t'intéresse ou que cette vidéo t’as plus on t’invite à aller voir les autres vidéos de Marissa ! Si tu n'as pas trouvé ton bonheur dans ce parcours, n'hésite pas à continuer de te balader sur WAY !


Titre ici