PSYCHOMOTRICITE : EN QUELQUES MOTS

Vendredi 3 septembre 2021

La psychomotricité  


Marissa nous parle dans cette nouvelle vidéo de son parcours en psychomotricité en quelques mots. 


Si la psychomotricité était un super pouvoir ? Voler car voir nos patients évoluer nous donne des ailes.

Marissa nous résume ses années d’études en psychomotricité dans cette vidéo. 


Après un bac S au lycée, Marissa s'est dirigée vers une licence de chimie, mais à décidé d'arrêter après quelques mois car cette filière ne lui correspondait pas.

Le temps de trouver un parcours plus adapté à elle, elle a travailler en tant qu'animatrice et nounou.

Voulant aider les autres, après de nombreuses recherches elle s’est donc tourné vers la psychomotricité, un parcours paramédical assez peu connu.

Alors si ce type de parcours t'intéresse et que tu veux en découvrir plus, on t’invite à aller voir toutes les vidéos de Marisa !

En attendant, voilà un petit récap'. 


Avant tout, qu'est ce que la psychomotricité ?

C’est une profession de santé, plutôt dans le paramédical. Ces personnes s'occupent de la rééducation, de la prévention des personnes ayant des difficultés sur le plan moteur, comportemental, relationnel ou émotionnel. Cela s’adresse à tout type de personnes, les enfants, adolescents, les adultes jusqu’aux séniors et le professionnel va intervenir sur les fonctions motrices mais aussi mentales. C’est une filière où l’on est utile à autrui, qui fait un lien entre le médical et le social. 

 Pour intégrer une école de psychomotricité, aujourd’hui il faut passer par parcousup, il est préférable d’avoir choisi des spécialités scientifiques (ou bac S pour les moins jeunes) pour avoir un dossier plus en adéquation avec les attentes des écoles.


L’avantage de ce cursus, c’est que c’est une formation très large, les patients ne sont jamais les mêmes, il n’a donc aucune routine. Il est possible de travailler avec des enfants, des séniors et des adultes. Il est possible d’exercer dans différents types de structures comme des hôpitaux, des Ehpads, etc. Et en ce qui concerne les matières étudiées elles sont très diverses, on retrouve de l’anatomie, de la psychologie, de la psychiatrie, de la pratique psychomotrice.

En plus de cela, il y a donc des stages à réaliser durant les 3 années de cours. C’est l’idéal pour commencer une bonne insertion professionnelle durant tes études, tu as donc en première années des stages cours de quelques semaines. Lors de la 2ème et 3ème année ce sont des stages sur l’année où tu es sur le terrain 1 à 2 jours par semaine selon l’année, cela te permet d’avoir un réel suivi des patients.  


Lorsque tu te lances pour devenir psychomotricien.ne, il est important de savoir que ce n’est pas un métier de routine, chaque patient est différent et chacun à besoin d'une prise en charge spécifique.

Il est aussi important de savoir travailler en équipe, vous serez amené à travailler avec les familles des patients, surtout les jeunes, et également le personnel médical. L'écoute est primordiale afin de comprendre au mieux les patients, et répondre à leurs attentes. Il faut donc savoir faire preuve de patience, de créativité, d'imagination et surtout de recul. Savoir dire non à des patients car vous savez que ce n'est pas bon pour eux, il est important d’imposer un cadre pour protéger le patient mais vous-même également.  

Par ailleurs, soyez ouvert d'esprit, chaque patient est différent, certains professionnels interviennent dans des milieux assez compliqués, comme les milieux carcéraux, il faut donc savoir mettre ses préjugés et ses opinions de côté. 


La psychomotricité est un parcours peu mis en avant mais très important, c'est un bon mélange entre le social et l’aide médicale. Ta motivation et ton application te permettront d’avancer et de prendre confiance en toi dans cette filière.

Si ce parcours t’intéresse et que le témoignage de Marisa t’as aidé n’hésite pas à aller voir ses autres vidéos !

Titre ici